Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
ZACK

JU-BALL chapitre 3

24 Décembre 2017 , Rédigé par zakaria sifer Publié dans #histoire, #lire, #livre, #mangas, #écriture

JU-BALL

Chapitre 3 : Yamada Torajiro

Yoshiki Rinmeki, future star du nouveau sport inventé par Tenrui Ide, doit faire face à ses camarades les plus turbulents pour les rassembler. Accompagné par ceux qu’il a déjà convaincu, Yoshiki se lance dans un tour du Japon à la recherche des guerriers les plus puissants sélectionnés par monsieur Tenrui.

Après la deuxième défaite d’Ebuya, Edgar se joint à la Team JU-BALL car il trouve intéressant l’idée de rencontrer des personnes comme Ebuya. De son côté, Ebuya disparut sans prévenir, ce qui sembla inquiéter Yoshiki mais pas Monsieur Tenrui.

Nos amis reprirent la route l’air de rien pour aller à la rencontre d’un ami de Monsieur Tenrui, un homme entraînant un gars du nom de Yamada Torajiro, habitant la ville de Fujisawa.

Ville de Fujisawa dans la gare de Fujisawa

« - Mister Tenrui, le japonais me regarde bizarre, dit Edgar en fixant les passants qui le regardaient également avec des expressions étonnées.

  • Il faut dire que tu ne passes pas inaperçu, balança Yoshiki pour qui le départ d’Ebuya était de la faute d’Edgar.
  • Hein quoi, où estil ? dit Monsieur Tenrui en fouillant dans son blouson et indifférant à la conversation.
  • I passe pas inaperçu, c’est vrai Japanbro ! Hihi haha ! » 

Yoshiki ne pouvait s’empêcher de trouver Edgar marrant mais se sentait également coupable du départ d’Ebuya.

« - Ah le voilà ! Regardez par-là les garçons, dit Monsieur Tenrui en sortant un sifflet pour chien de sa poche.

  • Oui ?
  • Yes ?!

Yoshiki et Edgar fixèrent le sifflet de Monsieur Tenrui et un silence s’installa pendant quelques secondes.

  • Vous êtes prêt ? Regardez ça ! , dit Monsieur Tenrui tandis qu’il souffla dans son sifflet.

Soudain, un chien arriva en courant vers nos amis.

 - Ideeee, s’écria une femme assise dans un fauteuil roulant tiré par ce même chien et qui venait d’apparaître à toute vitesse.

  • Salut, Kaoriii comment vastu, la forme ?? dit Monsieur Tenrui en rattrapant le fauteuil qui dévalait la rue l’air de rien.
  • Bien, super !! Pardon Hayato a dû rester au club pour régler des soucis.
  • Pas grave, je comprends. Yoshiki, Edgar, voici la femme d’un ancien ami à moi qui a monter un club de MMA. Je vous présente Torajiro Kaori.
  • Bonjour, mes respects Madame Torajiro dit Yoshiki en s’inclinant pour saluer.
  • Tu peux m’appeler Kaori mon grand ditelle avec un très beau sourire.   
  • Hello old lady Kaori !
  • Hey ! Edgar même si elle est vieille soit plus doux dit Yoshiki en chuchotant à l’oreille d’Edgar mais tout le monde évidemment les entendu y compris Madame Torajiro.
  • Dismoi Tenrui, dit-elle en le regardant de travers et avec un sourire, tu ne leur as pas appris la politesse ! » 

Madame Torajiro attrapa le bras de Monsieur Tenrui et le pinça de toutes ses forces.

  •  Aïe aïe pourquoi moi arrête pitiéééé ! » 

Yoshiki et Edgar restèrent figés, choqués par la puissance de madame Torajiro tandis que Sparky le chien, semblait regarder la scène, amusé.

club de MMA de la famille Torajiro. L’entrée dans le club pour la première fois fut un moment de tension et d’excitation.

Le regard d’Edgar au moment de l’entrée se fixa sur un seul garçon. Même Yoshiki en avait été comme fasciné. 

Un garçon au centre de la pièce dégageait une aura de bonté, ce qui bien sûr semblait être complètement faux et incohérent par rapport au lieu où il se trouvait, à savoir entouré de cages et d’hommes avec des instincts de tueurs en train de s’entraîner.

« - Yamada !, dit Madame Torajiro en s’adressant au mystérieux garçon.

  • Oui, tu m’as appelé maman ? (répondit-il avec un très beau sourire comme celui de Madame Torajiro.)   
  • Psss ! Hey, il l’a appelé maman où j’ai rêvé ? (chuchota Yoshiki en regardant Edgar.)
  • Yes, oh my god JapanBoy tu as raison ! (dit-il en regardant Yoshiki, tous deux choqués par cette nouvelle.)
  • Eh bien quel drôle d’endroit non haha ? (dit Monsieur Tenrui qui en même temps pensa que le fils de Madame Torajiro avait drôlement grandi.)
  • Tu sais où est passé ton père ?
  • Oui, dans son bureau maman. Oh mais c’est monsieur Tenrui ?? Comment allezvous ?
  • Bien, tu as drôlement grandi mon petit Yamada.
  • Yamada, tu peux aller chercher ton père ?
  • Oui, j’y vais.
  • Non ! Attend je vais l’appeller, hmmm HAYATO !!!!!!!

Soudain, Monsieur Torajiro sauta du premier étage par la fenêtre et atterrit directement devant Monsieur Tenrui.

  • Ide !!!!!
  • Hayato !!!! (s’écria Monsieur Tenrui en prenant une position de combat.)
  • J’espère que tu es prêt Ide, (dit Monsieur Torajiro en prenant à son tour une position de combat.)
  • Quand tu veux Hayato !

Une aura meurtrière entoura les deux hommes.

  • Ha !!!!!

Il était impossible ni pour Edgar ni pour Yoshiki de bouger.

  • Hi !!!!!

 Madame Torajiro était en train de rigoler.

  • Pierrefeuille-ciseaux !!!! (s’écrièrent spontanément Monsieur Ide et Torajiro.)

Tout le monde éclata de rire.

  • J’ai gagné ! Et voilà ça fait 100 victoires pour moi.

Monsieur Tenrui avait en effet fait la pierre tandis que Monsieur Torajiro avait fait le ciseau.

  • Et alors ? Même si j’ai perdu moi aussi j’ai 100 dit Monsieur Torajiro avec un sourire semblant ne pas prendre en compte la remarque de Monsieur Tenrui.
  • Enfin, je te présente Yoshiki Rinmeki et Edgar Diamond. Si je suis venu, c’est pour ce que l’on avait convenu.
  • Oui, je m’en rappelle, évidemment. Viens, allons dans mon bureau.
  • Ok, allons y.

Monsieur Tenrui dit à Yoshiki et Edgar de l’attendre en compagnie de Madame Torajiro et de son fils.

  • Je ne peux pas dit spontanément Monsieur Torajiro en prenant un air dégouté lorsqu’il s’installèrent à son bureau.
  • Ah bon ? Mais pourquoi ? Racontemoi tu as l’air d’avoir des soucis comment vas-tu ?
  • On m’a confié une mission spéciale.
  • Une mission spéciale ? »

Un hors-série spécial noel est prévu pour Sparky le chien de la famille Torajiro.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article